(in het Nederlands lezen)


Fin 2010, mon ami Geert a découvert chez lui en Hollande une voiture exceptionnelle fabriquée à Forest, et il a souhaité m'en réserver le scoop pour le Dancho-journal "spécial Belgique", j'en suis véritablement très flatté!
Dr Danche.


---------------------------------------------------------------------

Découverte de l'un des plus rares modèles D: l'ID19P Tourisme, par Geert Jonker.

Depuis des années, l'ID19P dite "Tourisme", fabriquée à Forest au seul millésime 64, demeurait un mystère pour les amateurs de DS. On en avait entendu parler, on connaissait un dépliant commercial bilingue, ainsi qu'une publicité (montrant d'ailleurs, paradoxalement un troupeau de "premier nez" - voir plus bas), mais personne n'en avait vu en vrai, ou ne serait-ce qu'en photo. Avait-elle au fond réellement existé?

(cliquez sur les images pour charger les catalogues au format PDF)

Mais, tout récemment, un ami m'indiqua qu'il allait m'envoyer des photos d'une ID qu'il venait d'acheter, et qui avait des feux arrières et un intérieur étranges. Peut-être était-ce là l'oeuvre d'un bricoleur du Dimanche?

Mais quand je reçus les photos, ce fut un choc. Ce que je voyais était ni plus ni moins une ID19P Gris Typhon ayant toutes les spécificités d'une ID Tourisme.

 

l'ID19 Tourisme

L'idée de l'ID19 Tourisme, destinée au marché BeNeLux, était similaire à celle de l'ID Normale de 1957-60 en France. Le prix devait être le plus bas possible: 9490 florins hollandais, c'est à dire le prix le plus bas jamais atteint pour un modèle D en Hollande.

Le 25 Février 1964, ce modèle fut effectivement mis sur le marché, présenté comme le successeur de l'ID Luxe (ou "de Luxe"), modèle déjà plutôt dépouillé qui s'était très mal vendu sur la période précédente (03.10.57 - 01.03.64).

L'ID Tourisme fut quant à elle un bide complet.

Dès Septembre 1964, le siège de Citroën Hollande, à Amsterdam, offrit des réductions massives sur le prix de vente de la Tourisme, ainsi que des primes aux succursales qui arriveraient à en fourguer. Peine perdue, le modèle resta invendu, figurant néanmoins au catalogue jusqu'en Septembre 65.

 


Caractéristiques

L'ID19 Tourisme était proposée en trois couleurs seulement: Gris Typhon, Gris Satiné, et Bleu de Provence (la couleur utilisée sur le catalogue publicitaire), et comportait un certain nombre de différences - ou plus exactement de renoncements- par rapport à l'ID Luxe.

D'après ces documents d'époque, elle avait comme spécificités évidentes des cerclages de phares Ducellier peints, des feux arrière de type Break, de tout petits butoirs caoutchouc à l'avant, et pas de butoirs à l'arrière.

 
 

Par ailleurs, d'après les livres de J De Lange, elle n'avait qu'un seul pare-soleil (côté conducteur), et avait un intérieur en tissu gris-bleu spécifique, gardant les spécificités Luxe: sièges sans règlage de dossier, et banquette arrière sans accoudoir.

 
 

l'ID19P Tourisme No. 8202107

 

 

 

 


L'ID Tourisme retrouvée semble être venue de Belgique en Hollande en 1988. Sa date de fabrication exacte nous est inconnue, mais devrait être autour de l'été 64.

A l'image des quelques ID normales survivantes, cette voiture ne correspond pas à 100% aux descriptions techniques théoriques du modèle. Tout ce qu'elle a "en moins" sont probablement des détails qui n'étaient tout simplement pas mentionnées explicitement dans le dépliant pour ne pas effrayer l'acheteur potentiel...

 

 
 

Voici ce qu'on constate sur ce modèle:

  • Pas de cendriers, ni devant, ni derrière
  • Pas de poche centrale pour cartes routières
  • La planche pour les boutons, habituellement dorée guillochée, est ici noire, lisse, et sans libellé pour les boutons (idem ID Normale)

     
 
  • intérieur spécifique. Au passage, l'intérieur des sièges n'est pas en Dunlopillo, mais dans une fibre difficile à identifier, sans doute des algues séchées, avec un remplissage de coton.
 
  • A l'arrière des sièges, le panneau est en métal brut, peint dans une peinture bon marché noir givrée.
 
  • Le ciel de toit et les panneaux de custode sont en plastique blanc
 
  • Eclairage de plaque unique (Hella), en dessous de la plaque d'immatriculation
 
  • Monogramme “De Luxe” sur la malle arrière
 
  • Feux arrière type break, Axo, sur un support alu de mauvais goût.
 

On retrouve aussi les spécificités belges classiques:

  • Le tableau de bord (boite à gants etc) est peint en noir, à l'image de toutes les autres ID de Forest sur la période Oct 62-Sept 64.

    Par contre, ici, curieusement, le volant est noir (pour mémoire, le volant était blanc en standard pour les ID jusqu'au changement de tableau de bord en Septembre 64). Si la voiture a été fabriquée à l'été 64, on peut admettre une anticipation.
 
  • Compteur "export", avec donc l'option de température d'eau, très rare en France (paradoxe!)
 
  • Toit alu peint (et non plastique comme en France), ce qui est normal pour une ID belge. Par contre, l'absence de feu de position est spécifique à l'ID Tourisme. En principe les modèles belges en avait un jusqu'au 1/01/65.


 

On voit que plusieurs spécificités théoriques de l'ID Tourisme n'ont pas été constatées:

  • Il y a deux pare-soleil au lieu d'un seul en théorie

 

 
  • les cerclages de phares avant sont standard, chromés. les butoirs de pare-chocs sont standard, avant et arrière.
 


A noter par contre que le pare-chocs avant est bien celui de type belge, c'est à dire sans séparation caoutchouc pour la plaque d'immatriculation

 

En ce qui concerne le pare soleil supplémentaire, les cerclages chromés, les pare-chocs, la voiture a pu être améliorée par un propriétaire précédent. Cependant, il semble plus probable que ce soit là l'oeuvre de Citroën, pour rendre enfin la voiture vendable et arrêter le cauchemar commercial.

Enfin, le monogramme "de Luxe” à l'arrière s'explique sans doute par le fait que la Tourisme succédait à l'ID Luxe et qu'il restait un stock de malles avec les trous pour ces monogrammes [NB: il y a en Hollande quelques ID Luxe belge survivantes avec ce monogramme].

En conclusion, malgré son état un peu pitoyable, cette ID19 Tourisme est peut être la dernière survivante de son espèce. C'est une rareté absolue, pour vrai connaisseur!

Références:
Jan de Lange & John Reynolds, The Original Citroën DS;
Jan de Lange, The Citroën ID & DS in the Netherlands.

Remerciements à Mark Hidding & Chris Bronkhorst.

 

 
 

Et pour finir, ci-dessous un des seuls articles traitant ce modèle, issu du Retroviseur Hors Serie DS.

Je souhaite encore ajouter un rapprochement intéressant: entre Mars 1963 et Décembre 1963, une version très dépouillée de l'Ami6 fut produite à Forest pour le Benelux, la RFA et la Suisse, sous diverses appellations ("Ami6 Standaard" pour la Hollande, par exemple). Cette Ami6 à sièges de 2cv et tapis caoutchouc est probablement issue des mêmes réflexions marketing que notre "ID Tourisme"!

Lire la suite du Danchojournal "spécial Belgique":
un break ID19 1965 de Forest