Le crépuscule des idoles, épisode 3, par le Docteur Danche

Le deuxième nez des DS et ID eut lui aussi droit à son totem, qui fut présenté pour la première fois au 49ème salon de l'auto, fin 1962.

 


Pour ce premier salon à la porte de Versailles, le stand Citroën ne manquait pas d'ambition pour présenter le millésime 63 et le nouveau nez des DS et ID.

 

 

Hélas je n'en ai pas de photo panoramique du stand.

Il y avait semble-t-il d'un côté une fosse avec une rampe de lancement de 3 DS, mettant ainsi en valeur leur nouveau carénage...

Et, à un autre endroit, une fosse de type "zoo de Vincennes" mettaient en scène le totem DS de deuxième génération.

Les marins en promenade au salon s'accoudaient au bastingage pour observer et commenter la bête en érection. On imagine bien le nombre de mégots récoltés en bas en fin de journée...

 

La mise en scène audacieuse permit même à Citroën cette gauloiserie: on croit entendre du Brassens en voyant cette photo.

De Gaulle en personne semble intéressé.

Il parait que cette DS tournait sur elle-même dans son ogive, mais je n'en ai pas la certitude absolue.

La même histoire que lors du totem premier nez se répète ensuite, éternel recommencement: l'objet de culte commence son tour des salons.  

Ici le voici rendu à Amsterdam.

Assez déconcertante, la DS ne pouvait pas manquer d'attirer l'oeil.

Je trouve ça plus efficace comme communication visuelle que le coup de la fosse aux lions à Paris. Question de goût.
Ici nous sommes à Genève, où la DS dressée semble menhir dans la lande.

Et ensuite? Que devint ce totem à la fin de sa tournée?

Bone nouvellle, celui-ci ne fut pas détruit, mais stocké. On le vit à Rétromobile, en Février 2005.

Puis à à l'expo à la cité des sciences pour les 50 ans de la DS (entre Juin et Novembre 2005).
Mais en réalité ce totem est un des trophées de l'exposition permanente du musée automobile de la Sarthe, au Mans, où on peut aller le voir. Il est dans un coin et manque un peu de contexte, mais il a le mérite d'avoir été préservé.  

lire la suite: le totem des temps modernes